Les fraudes : comment les reconnaître pour mieux les éviter (1/3)

Les fraudes, qu’elles soient financières ou informatiques, sont des actes criminels visant toutes les catégories d’âge. Tout le monde peut être victime de personnes malhonnêtes et bon nombre d’entre nous ont déjà été confrontés à ce problème. Cependant, les aînés semblent une cible prisée; selon l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées, une proportion de 40% de l’ensemble des fraudes sur les individus au Québec est effectuée chez les aînés. Dans une série de trois articles, nous tenterons de mieux comprendre comment les reconnaître et ainsi mieux les éviter.

 

Les cas de fraudes financières

 

Une personne vous propose des placements financiers offrant des taux mirobolants, elle vous pousse à investir rapidement et parfois dans le secret de vos proches. Vous recevez un appel téléphonique affirmant que votre neveu ou petit-fils a été impliqué dans un accident de la route et qu’il a besoin d’argent rapidement… ou bien encore, un appel téléphonique vous annonçant que vous venez de gagner un prix ou une croisière aux Bahamas…

 

Lorsque pareille situation survient, il convient de se questionner sur la véracité de celle-ci : est-ce trop beau pour être vrai, cela se peut-il?

 

Dans notre société vieillissante, c’est une réalité qui prend toute son importance. Selon des chiffres de la FADOQ, 10% à 15% des aînés du Québec auraient été victimes d’une fraude au cours des dernières années. Dans près de 60% des cas, il s’agissait de fraudes financières d’où l’importance de les reconnaître, pour les éviter et les dénoncer.

 

Qu’est-ce que la fraude financière?

 

La fraude financière est un acte réalisé en utilisant des moyens déloyaux destinés à obtenir, illégalement, un avantage matériel ou moral. Mais ne vous y trompez pas, il n’y a pas que sur Internet que ce type de fraude peut survenir. Les fraudeurs peuvent également utiliser la poste, le fax, les courriels, le téléphone ou des petites annonces dans le journal. Parfois aussi, c’est par le biais du porte à porte.

 

Sournoise, elle peut prendre plusieurs formes

Comme :

  • le vol d’identité, qui consiste à se faire passer pour une autre personne en volant ses informations personnelles (date de naissance, numéro d’assurance sociale, numéro de compte bancaire, etc.) et en utilisant ces informations à des fins criminelles ;
  • la fraude par carte de crédit (perdue ou volée) ;
  • les ventes pyramidales, aussi appelées « systèmes de vente à paliers multiples », reconnaissables au fait que le système est fondé principalement sur le recrutement de nouvelles personnes, qui payent pour y entrer et versent une partie de leurs gains à la personne qui les a recrutées. Notez qu’en tout temps, ce type de vente est interdit par la Loi sur la protection du consommateur, la Loi sur la concurrence ou le Code criminel ;
  • les fausses loteries et faux concours, du type « Félicitations, vous avez gagné une croisière », ou encore un message texte envoyé sur votre téléphone cellulaire (texto) vous disant que vous venez de gagner un produit gratuit en contrepartie d’une visite sur leur site Web ou de vos informations personnelles afin de réclamer votre prix ;
  • les collectes de fonds pour de faux organismes de bienfaisance ;

 

Pour plus d’informations

 

Si vous souhaitez en apprendre plus ou croyez avoir été la cible de fraudeurs, sachez qu’il existe plusieurs organismes où vous pourrez obtenir toutes les réponses à vos questions :

 

 

De plus, notez que la FADOQ a créé, en 2010, le programme « Aîné-Avisé ». À travers la province, ce ne sont pas moins de 225 formateurs et plus de 600 intervenants qui ont été sensibilisés à la maltraitance grâce aux capsules vidéo produites spécialement pour le programme. Pour en savoir davantage, nous vous invitons à visionner leurs capsules vidéo portant sur des notions clés liées à la maltraitance et aux fraudes envers les aînés.

 

En tout temps, restez aux aguets! Et en cas de soupçons ou de doutes, n’hésitez pas à demander conseils aux personnes et organismes cités plus haut.

 

 

À suivre dans cette série :

2-L’hameçonnage (« phishing ») qui est une technique frauduleuse utilisée par les pirates informatiques pour récupérer des informations (généralement bancaires) auprès des internautes.

3-Les cyberattaques.

Restez connectés
Articles connexes
Laissez votre commentaire


vider le formulaireSoumettre