Les portes ouvertes du RQRA, pour se faire une idée neuve de la vie en résidence

invitation portes ouvertes RQRA

Les portes ouvertes du Regroupement Québécois des Résidences pour Aînés (RQRA) qui se tiendront le 30 avril prochain sont particulièrement importantes à mes yeux, pas seulement pour Le Groupe Maurice, mais aussi pour toute l’industrie. C’est en effet un événement très positif qui permet aux visiteurs de voir qu’il est possible pour les aînés d’améliorer leur qualité de vie en choisissant d’habiter dans un complexe résidentiel pour retraités.

 

Changer les perceptions

Ces portes ouvertes permettent ainsi de se faire une nouvelle idée, ou une autre idée, de la vie des retraités en complexe résidentiel. C’est l’occasion de découvrir où en sont les résidences de nos jours. De voir qu’elles offrent globalement un style de vie plus épicurien aux aînés. Qu’elles sont le plus souvent situées au cœur de sites bien localisés, près de tout, qui répondent véritablement aux besoins des aînés d’aujourd’hui, et de demain. En plus, grâce à diverses enquêtes menées par le RQRA, les retraités nous disent qu’ils y vivent heureux, épanouis et libres. Tout ceci est donc très positif pour notre industrie.

 

Faire avancer notre industrie

La volonté du Groupe Maurice n’est pas seulement de créer des complexes résidentiels d’avant-garde, mais aussi d’influencer autant que possible la qualité de l’hébergement, des services et des prestations pour les personnes âgées du Québec. Mon objectif est ainsi d’apporter ma contribution et d’avoir un impact positif. Je souhaite qu’ensemble, au-delà de toute idée de compétition, tous les acteurs de l’industrie se surpassent d’année en année, afin d’apporter encore plus de bien-être aux aînés.

Pour moi, les portes ouvertes du RQRA sont une célébration de cette évolution et de cette modernité. C’est une invitation positive et agréable qui permet aux gens de voir tout ça par eux mêmes. C’est mobilisant pour tout le monde. Et quand des milliers de visiteurs se rendent chaque année dans les résidences partout au Québec, je suis heureux de constater que les gens nous suivent.

 

Des résidences pour tous les goûts

Comme il existe différents types d’habitations, il va de soi qu’il y ait des résidences de toutes les sortes, de toutes les tailles, à tous les prix, situées dans toutes sortes d’endroits, pour satisfaire les attentes des retraités partout au Québec.

Certains aînés aiment vivre en communauté avec une dizaine de personnes. D’autres préfèrent les services d’une aide à domicile. Certains veulent un maximum de liberté. D’autres choisissent leur intimité ou leur confort. Pour d’autres, ce sont les soins… Tout ceci est normal car nous avons tous des goûts et des besoins différents, et c’est pour ça que les gens sont attirés par des produits différents.

Ce n’est donc pas la grandeur qui fait la différence. Surtout quand je pense aux marchés dans lesquels les populations sont moins denses. Il est primordial que les résidences soient adaptées à la réalité locale. On est ainsi capable d’offrir des produits de qualité, quelle que soit leur taille, partout au Québec. C’est justement ce que permettent de découvrir les portes ouvertes du RQRA.

 

Une offre en évolution permanente

Si je regarde la manière dont on concevait, bâtissait et gérait les résidences dans les années 70, force est de constater que leur qualité s’est fortement améliorée ; entre autres, en termes d’architecture, de services, de soins, d’activité et de cuisine.

Comme l’hôtellerie, l’alimentation et bien d’autres secteurs, l’industrie des résidences pour aînés a fortement évolué durant les 50 dernières années. Tout simplement parce que les clients ont des attentes différentes, comme notamment plus de liberté, le plus longtemps possible. Face à la forte croissance de la demande, c’est donc en continuant d’innover, de bien comprendre et d’anticiper les attentes des personnes âgées que notre industrie pourra continuer à remplir sa mission avec succès.

Ceci dit, bâtir des résidences est une chose mais améliorer la qualité de service est un tout autre défi. Nous sommes tous convaincus au sein de l’industrie que c’est là que vont avoir lieu les innovations les plus importantes. De nouvelles plateformes sont d’ailleurs en cours de développement en matière de gestion, de qualité, d’activités, de ressources humaines, etc.

 

S’impliquer auprès du RQRA, c’est s’impliquer pour tous

Isabelle Nantais et moi-même nous impliquons beaucoup et sommes très actifs auprès du conseil d’administration du RQRA car il est naturel, et essentiel, que les différents acteurs de l’industrie se regroupent et parlent d’une seule voix. Ceci nous permet d’être mieux entendus par les instances règlementaires et gouvernementales, par les groupes de communication, par les associations, etc.

Les « grands » groupes jouent également un rôle majeur auprès des plus « petits » en les aidant à s’améliorer eux aussi. Cette entraide essentielle passe par le partage, la formation et l’innovation. Parce qu’il est dans l’intérêt de tous que tous les acteurs soient au diapason. Notre solidarité fait aussi notre solidité, au service de la qualité de vie des aînés.

Restez connectés
Articles connexes
Laissez votre commentaire


vider le formulaireSoumettre